La journée solidaire

Des femmes motivées

Grasse matinée pour les trekkeuses en ce 5ème jour, lever à 7 heures !

Une grosse journée les attend, même si l’effort à fournir sera différent. Il leur faut rejoindre à pied le village de Jdaïd pour 9 heures ; une ½ heure de marche pour se mettre en jambe avant les travaux encadrés par une équipe de Marocains.

Au menu de la journée : construction de cinq fours à pain, remplacement des quelques palmiers morts plantés l’année passée et surtout début de construction du mur d’enceinte de la palmeraie.

Trek Elles Marchent  

Trek Elles Marchent   Trek Elles Marchent

Les filles découvrent des méthodes de construction quelque peu oubliées chez nous, mêlant simplicité et efficacité. Si un simple coup d’œil remplace le fil à plomb et le niveau, le résultat n’en est pas moins qualitatif. Les angles sont approximativement calculés par une ouverture de coude, le travail avance vite.
Les trekkeuses se relaient, vont déguster quelques pâtisseries et un thé à la menthe préparés par les femmes du village, puis reviennent sur le chantier.

Trek Elles Marchent   Trek Elles Marchent

13 heures, pause déjeuner. Le couscous cuisiné spécialement pour nous, nous est servi dans le patio au milieu des locaux de l’association des femmes de Jdaïd. Un repas copieux, absolument délicieux, tout le monde se régale, piochant dans le plat commun. On s’habitue vite aux coutumes marocaines…

Trek Elles Marchent   Trek Elles Marchent

La chaleur aidant, nombreuses sont celles qui profitent d’une courte sieste à l’ombre des bâtiments. La reprise est d’autant plus difficile. Par petits groupes, nos femmes se dirigent à nouveau vers la construction du mur, il reste encore beaucoup à faire.

On charrie de la terre dans des paniers tressés, on la verse dans les coffrages tandis que d’autres piétinent la terre et la tasse à l’aide d’un lourd pilon. Attention à ne pas s’écraser les pieds !

Trek Elles Marchent Trek Elles Marchent

Tellement impliquées par leur tâche, il a fallu insister pour que les trekkeuses acceptent de rentrer au bivouac en fin de soirée. Elles seraient bien restées jusqu’au bout.

Mais il fallait préparer la fête du soir…

Comment List

  • ZOÉ & FERNANDO 16 / 03 / 2018 Reply

    BRAVO LES FILLES POUR TOUT CE QUE VOUS AVEZ FAITES ET CE SUPER DE BEAU GESTE …

    ZOE & FERNANDO

  • Fabre Bernadette 17 / 03 / 2018 Reply

    Bravo les filles, merci à Jacques pour ces comptes rendu, merci à Corinne pour cette belle aventure que nous suivons de loin avec beaucoup d’intérêt.

    • Jacques Hellart 17 / 03 / 2018 Reply

      Merci à vous de nous avoir suivi durant cette intense semaine

Laisser un commentaire

huit + un =