Portrait

Valérie Dufau

Valérie Dufau, mariée et maman de 3 filles, assistante commerciale dans le Gers, s’est offert son premier trek pour ses 40 ans !

PortraitMais c’est avant tout la journée de solidarité qui a motivé son inscription. Sportive, elle a cependant accentué son entrainement avec de la marche et de l’aquabiking. Après la première journée de marche sous 40° dans les dunes et les montagnes, elle ne l’a pas regretté !

Son inquiétude avant le départ : la rencontre avec ses coéquipières et ne pas les retarder dans la course. Mais très vite, l’objectif qui au début était de terminer la course, est devenu de faire un bon score ! Défis relevés chaque jour et une septième place à l’arrivée.

Sans portable, sans connexion, le silence du désert juste ponctué des rires, chants et discussions avec ses coéquipières des « Orchidées des sables » ont été des moments intenses, juste pour soi ! un dépaysement total dû aussi aux paysages sublimes.

La journée de solidarité, Valérie en redemande. Après s’être transformée en artiste peintre pour la classe du village, elle se souviendra longtemps du commentaire d’un petit garçon qui la regardait peindre « c’est trop beau, madame, ce que tu fais ! », elle n’a pas hésité à devenir pépiniériste, planter son palmier et aider les autres trekkeuses.

Ce qu’elle aurait pu éviter, ce sont les dizaines d’ampoules ! Terminer la course en chaussettes ce n’est pas top. Sa recommandation pour les trekkeuses 2018 : prendre un soin particulier de ses pieds, bien se chausser avec une voire deux pointures au-dessus et avoir un bon stock de pansements tant préventifs que curatifs ! Dans son paquetage, ne pas oublier la paire de bâtons de marche pour de multiples raisons : Ils diminuent les risques de glisser, tomber et par conséquent de se blesser (surtout en descente), ils aident au franchissement d’obstacles, réduisent la fatigue musculaire du bas du corps, régulent le rythme de marche et la respiration, permettent de marcher plus vite pour un même effort, améliorent la posture de marche et réduisent considérablement le gonflement des mains et des doigts !

« Que de bonheur et de belle humeur, que de gentillesse et de plaisirs pendant cette semaine, que d’émotion lorsque Corinne nous a accueillies à Ouarzazate, de l’émotion encore mais aussi un énorme fou rire en haut de la plus haute dune dans un paysage grandiose »  me confie Valérie qui n’a qu’un petit regret, ne pas avoir pu partager avec TOUTES les trekkeuses ces moments particuliers, hors du temps, ces moments vrais et simples d’amitié.

Laisser un commentaire

cinq + treize =